Limours CTM

Projet lauréat- Concours janvier 2018 -

Construction neuve d’un Centre

Technique Municipal 

Maitre de l’Ouvrage : Ville de Limours ( 91 )

NOVAK-MENIER Architectes mandataires en conception et suivi des travaux ( mission de base)

Bet co traitants : cab CHAPPE – VRD / ECR – Electricité/ ECI – Thermiques CVP / CEBAT – Structure/ DUCLOUX – Economiste

SURFACES : 1070 m² utiles + 1080 m² HOB + 2466 m² extérieurs aménagés

Estimation : 2,5 M€ HT + fondations spéciales

Chantier :2019-2020

L’aménagement est  concentré au nord en connexion avec le Parc d’activités avec des implantations bâties hors périmètre de protection des silos.Tous les locaux et aires de travail sont regroupées à l’entrée. Le projet organise la synergie des activités de jour  dans un ensemble compact sans dispersion des services.

Le projet décline un langage homogène préservant une unité de lecture. Il gère toutes les entités d’une manière égale, sans fonction reléguée.

L’implantation retenue met en résonnance deux volumes bâtis sur la profondeur du site :le bâtiment principal, au premier plan et les volumes ouverts des abris, en fond de perspective

Le thème majeur est celui d’une ligne de toit ascendante, dynamique et unitaire. Accueil public et pôle administratif s’annoncent clairement par un gabarit réhaussé  à R+1Associés au pôle administratif, les ateliers sont recentrés au cœur du dispositif des cours.Le hall des gros travaux est traversant et dessert tous les ateliers. Les serres emblématiques du CTM  sont visibles depuis le parcours vélo scénique . Les abris couverts se déploient dans la continuité des aires de stockage de matériaux, tous adossés au pied de talus nord-ouest. L’entrée de l’abri couvert se situe dans l’axe du portail d’entrée de la cour réservée.

La composition générale s’appuie sur une mutualisation des aires de desserte et de manœuvre.Une conception rationnelle accordée au programme,  permet d’obtenir des ratios démonstratifs :

  • les circulations représentent 10 % seulement du bâtiment principal
  • toutes dessertes confondues, les aires aménagées excèdent de 5 % seulement l’objectif
  • le projet libère ainsi 7034 m² d’espaces verts soit 60 % de l’emprise parcellaire.

Un espace naturel significatif est ainsi préservé en fond de vallée. Une prairie de fauche à l’entretien limité éventuellement par agro pâturage s’inscrit directement dans la démarche environnementale de la Ville.Le parcours vélo-scénique s’accompagne d’une marge végétalisée continue au 1er plan des bâtiments.

Les façades créent un écran visuel en amont des aires minérales de manœuvre et de stockage, souvent disgracieuses.

Ce projet volontaire et lisible  répond aux objectifs environnementaux et fonctionnels attendus. Les ratios cités assortis d’une conception structurelle simple nous permettent de nous engager sur l’objectif économique et le calendrier définis par la Ville. 

Tags